18/12/2014

Facundo Cabral - "No soy de aqui" - 1970


18 décembre : journée internationale des migrants ...



03/12/2014

Exercice de mathématique pour les nul(le)s

Sachant que vous avez présenté des notes de frais qui ont été jugées trop élevées par la Commission des comptes de campagne lors de votre candidature à la présidence de la république en 2012.

30/11/2014

"L'ile nue" - Kaneto Shindō (1960)




«Serait-ce déjà l’aube
Longue encore est la nuit
Mais si claire la lune»

Sôseki



23/11/2014

Eh Nicolas, Cayenne c'est fini !

L'identification ça craint, c'est comme les nationalistes, franchement quand on s'entretue à peu près partout sur la planète, ça devient lassant d'entendre qui sont les bons et les méchants en fonction de leur présumé origine. 

20/11/2014

11/11/2014

Pour mon amour de 30 ans ...



Laisse au temps ... Léon, mon chéri


Mourir pour des idées ... la belle affaire ... tu étais fasciné par la guerre mais tu n'aimais pas les poils. Moi c'était plutôt le contraire.

09/11/2014

La musicothèque : Leïla "Le Bistrot' / Yves Jamait "je passais par hasard"





Tours sous FN : un CRS, les cornichons et moi.


Je ne crois pas vous avoir jamais parlé de la cousine Jeanne. La cousine Jeanne est une charmante vieille dame, qui a deux passions : la galette et la bande dessiné.

Samedi-sciences (1) : boucher un trou noir


Ce matin au marché un attroupement s'était formé autour du vendeur de salades qui ne s'en laisse pourtant pas compter mais qui parlait le verbe haut tout en faisant des moulinets avec les bras, caractéristique principale comme chacun sait du signe de l'inquiétude chez les hominidés vertébrés.

Je faisais prudemment la queue avec mon cabas à l'étalage d'à côté pour essayer d'entendre de quoi il en retournait et accessoirement acheter des croquettes pour le chien.

Emploi d'avenir : statisticien au chômage



Ce matin, je n'ai pas voulu déranger Léon pendant qu'il comptait et recomptait les miettes laissées par les craquottes sur la toile cirée de la table en formica de la cuisine.

Il semblait écouter d'un air distrait les informations diffusées par la TSF que je venais de lui offrir pour Noël.

L'IG Nobel de Politique ça pique

"Non, franchement non ... ça ne peut plus durer Paulette" ... c'est par cette phrase lapidaire que le visage de Léon m'est apparu ce matin sur la craquotte que je mastiquais lentement en lisant les z'actualités. 


L'ADN enrichi

Pour tous ceux qui comme moi ne se posent jamais de questions existentielles, il y a parfois des découvertes qui vous laissent quand même un tantinet émue et perplexe.


C'est le cas de ces chercheurs qui ont réussi à rajouter des petits barreaux synthétiques sur l'échelle de l'ADN.

"Une équipe de chercheurs a réussi à créer et à introduire deux bases supplémentaires artificielles dans l'ADN d'une bactérie Eschericia coli. Ces bases ont été baptisées X et Y."

La promotion Focus ...

A moins que vous n'ayez l'extrême privilège d'être votre propre patron ou au chômage, vous êtes sans doute obligé quotidiennement de vous plier à la volonté, consignes stupides et autres procédures shadokiennes et/ou ubuesque d'un "supérieur-manager-responsable". 


Ce dernier est là pour vous pourrir la vie ... vous le constatez tous les jours ! Mais comment en est-il arrivé là ?  


Les deux galets


Léon mon chéri, je viens de finir le livre de poèmes azéris que tu m'as offert pour notre anniversaire de mariage.

C'est un peu naïf comme style ou alors maladroitement traduit, mais j'ai bien aimé celui des "deux galets". Je le pose sur la table de la cuisine si tu as envie de le lire.

Paulette

NB : je suis partie au club de couture. Je ne rentrerai pas tard. Au fait, demain c'est la journée de la femme, c'est toi qui beurre les craquottes.

Comme des poules élevées en batterie.


Hier soir, pendant que Léon nous mitonnait son fameux coq au vin, je réfléchissais en vrac ou plutôt je rêvassais ... la réflexion m'a quittée pour des plaisirs plus égoïstes depuis que je suis devenue une incrédule comme l'écrit si joliment Denis Sieffert dans l'éditorial de Politis ("Le coup du mépris") "quand il s'agit d'information,le manifestant du Front de gauche est d'un naturel incrédule. Il n'y croit guère mais il n'en rate pas une miette. C'est sa contradiction. Un peu comme un athée qui irait à la messe chaque dimanche (...)".